QU'EST CE QU'UN HERBIER ? - HÉRITAGES EN PARTAGE

[vc_row][vc_column][vc_video link="https://www.youtube.com/watch?v=UQWIIfpls6c"][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text][/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]1 ère mi casa qu'on les herbiers sont des collections de plantes recueilli plus généralement sécher est comprimé dans le but de pouvoir y est conservé mais aussi de les observer et de les décrire précisément création nécessite un travail méthodique chaque plan qui intéresse les scientifiques est analysé puis une partie oui l'entièreté de la plante les qualités ensuite pour pouvoir la conserver sur le long terme sans abîmer et la plante est séchée est placé entre des foyers pour être écrasé par une crèche une peule a disposé proche d'une source de chaleur pour accélérer le processus il suffit de seulement quelques jours pour obtenir un échantillon desséché qui se conservera durant des siècles cet échantillon est par la suite disposer est accrochée à un carton ou à une feuille cartonnée sur lequel sont inscrits à la main certaines informations relatives à la plante comme son nom scientifique sa taille et éclaire à chaque espèce se doit d'avoir en plus sa propre étiquette créés à partir des notes prises sur le terrain elle permet de conserver toutes les informations qui vont disparaître au fil du temps la couleur de la plante sous l'eau d'heure éventuellement sa pilosité lui et la date de la récolte on peut également y ajouter des notes et nos goûts danic non vulgaire indications précises ou encore des illustrations des photos de terrain en bref toute information jugée importante pour l'étude de la plante chaque fois cartonné considéré comme un plancher en avril regroupe donc de très nombreuses planches les herbiers désigne également les bâtiments abritant les plus grande collection de planches souvent rattaché au muséum d'histoire naturelle jardin botanique et laboratoires de recherche ces plantes sont entreposés conserver et accessible pour le public au même titre que toutes les autres collections de musées or ici ce sont principalement les scientifiques et les insultes en effet constituer un herbier permet de grès des banques de données sur la biodiversité toutes ces plantes sont une véritable matière d'études scientifiques pour les botanistes par exemple il étudiait décrivent la morphologie des plantes puis fournit une analyse au mollet l'action 21 présente dans les échantillons aviez sont également des ressources pour de nombreux autres domaines comme la pharmacologie la phytothérapie l'ethnologie l'archéologie ou encore le mas grenier d'un point de vue pratique au delà de la reconnaissance des plantes cette conservation végétal permet aux scientifiques de pouvoir échanger entre eux mais aussi d'explorer dans le temps et dans l'espace la diversité des espèces de plantes par ailleurs il permet aux scientifiques de rivaux ni regret de leur étude sur un spécimen même si celui ci pousse de l'autre côté de la planète enfin cette forme modifiée des plots de facilite l'échantillonnage qui peut être compliqué en pleine nature les herbiers évolue constamment plus de 400 des espèces de plantes ont déjà été décrites pourtant chaque année plus de 2000 nouvelles sont découvertes décrites et inventorie enrichissant considérablement les collections d'une certaine façon les herbiers images des connaissances scientifiques et dans une certaine mesure de la flotte du nez poche les premiers hervier datant d'il ya trois siècles permettent de remonter et de mieux comprendre l'évolution de la flore et des plantes qui la constituent et comment il est le premier à verbier il faut attendre le xvième siècle pour pouvoir observer le premier modèle qui conserve des plantes séchées sur du papier ce dernier est un à l'origine très coûteux la constitution de planches des reviennent à paraissait alors pas comme une priorité toutefois dès l'antiquité les botanistes grecs tentent de dessiner et de peindre sur des parchemins les plaintes qu'il juge indispensable tout en notant leur propriété mais les dessins ont leurs limites et le nombreuses plantes selon ensemble et ce qu'on fait au fil des siècles les artistes continuent d'essayer de reproduire les planquer les gentils mais jamais sous un angle scientifique et il a fallu attendre l'arrivée des naturalistes qui portent un intérêt nouveau pour la compréhension du monde végétal découverte d'une guigne et la nouveauté des voyages pour que les plus fortunés et l'idée de conserver et d'exposer les plantes venues du monde entier les naturalistes se sont alors mis à rechercher de nouvelles plantes à les décrire à les transporter dans des jardins botaniques et un point à les collectionner c'est un milliard en france que luca d'une étudiante en médecine puis professeur de botanique à pise se constitue une grande collection de plantes principalement récolte en toscane qu'il fait peindre sur de grandes planches aujourd'hui disparu mais c'est un anglais george falconer qui est le premier à véritablement constituée un aigle et moderne en 1550 c'est son nom que l'histoire a retenu au fil de ses expéditions il rapporte puis cole ou coup les places dans les feuilles de papier ayant nui le séchage des plantes permettant leur grande conservation des aires d'excusés dans les cabinets de curiosités qui fleurissent à cette époque puis au xviie siècle les botanistes fois des consulte les câliner d'histoire naturelle il annote les échantillons et décrivent toujours plus de nouvelles espèces l'herbier de joseph quitter il tourne fort mais les britanniques aux jardins du roi devant le premier derby historique français toutefois la pratique du séchage de plantes les codes elle est bien plus ancienne en effet la symbolique et l'esthétique ont poussé de nombreuses sculptures à utiliser les herbiers dans des buts ornementaux ou même religieux le matériel végétal le plus ancien connu à ce jour a été retrouvé dans des tombes égyptiennes datant d'il ya plus de 3000 ans aux découvertes en 1881 c'est ton grand fan des fleurs et des plantes un pacte avec leurs couleurs et si elles ont pu être conservés c'est grâce au climat aride du désert de enfin c'est au 19e siècle que la pratique de la botanique connu un renouveau à cette époque les pollutions privés sont réunis afin de former de grands gerbier nationaux exposés pour le puis l'élection sont sans cesse enrichie par les scientifiques de file de la mission comment concertons un herbier des herbiers sont par nature puisque freiné plusieurs facteurs de risque sont à prendre en compte pour pouvoir les conserver dans de bonnes conditions premièrement il faut faire attention au caractère très inflammable des servier et donc mettre en place un véritable dispositif anti-incendie dans les locaux qui les a remises de plus ils ne peuvent pas non plus se situer trop proche d'une source de chaleur pour essayer de limiter ces dégradations des normes climatiques assez strictes ont été appliquées ainsi les salles qui appelait les herbiers bénéficient d'un contrôle précis la température ne doit pas dépasser 19 degrés est des relative 50% deuxièmement les herbiers sont très sensibles insecte ravageur dont l'action est d' absolument destructrice la poussière est elle aussi les limites des herbiers et pour lutter contre l'empoussièrement il convient de réaliser un nettoyage minutieux qui peut être relativement fastidieux afin de limiter la manipulation des plantes derbier et notamment des plus anciennes grands musées ont fait le choix de nu et leur connexion créant ainsi un arbre virtuel permettant un libre accès à tous les publics la numérisation est une manière de démocratiser la proche des herbiers tout en prenant beaucoup moins de place que les planches enfin elle offre la possibilité de garder une trace des différentes espèces même si les collections donné à disparaître ou être détruite toutefois la numérisation a ses limites et notamment le fait que les scientifiques puissent pas procéder à des échantillonnages par ailleurs numérisés l'entière crée des collections ils sont aussi très richement fournie est un travail titanesque en france le plus grand herbier conserver se trouve à paris il s'agit de larbi national du muséum national d'histoire naturelle c'est herbiers d'anciennes collections de savon naturalistes du xviiie au xxème siècle qui ont été légué au musée aujourd'hui il s'enrichit encore grâce aux missions du botaniste aux dons et aux échanges et on ne retrouve plus pas sûr la collection est constituée principalement de blanche derbier mais certains échantillons sont conservés au flair pour en préparation de l'âme pour les micros sport en plaques de bois ou gel de préserver leur avis mais sachez que la collection la plus importante après celle du muséum se trouve juste à côté de millau il s'agit d'élèves et 1 p lus de l'unicité de montpellier et comprends je vous 3 millions d'espèces ainsi que des vins documentaire au barillet la plus ancienne plonge dernier datant du xvième siècle cette arrivée est située dans une des ailes de l'institut botanique et est accessible au public nous les remercions par ailleurs pour leur aide car les planches dernier qui anime cette vidéo proviennent de cet organisme n'hésitez pas à vous y rendre et à venir découvrir une collection encore trop peu visible et valoriser <br><!-- wp:image {"id":1776,"sizeSlug":"large","linkDestination":"none"} -->rn<figure class="wp-block-image size-large"><img class="wp-image-1776" src="https://fr.videoencontexto.com/2021/01/wp-content/uploads/2021/12/QUEST_CE_QUUN_HERBIER___HRITAGES_EN_PARTAGE_UQWIIfpls6c.jpg" alt="QU\'EST CE QU\'UN HERBIER ? - HÉRITAGES EN PARTAGE" /></figure>rn<!-- /wp:image -->[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

QU'EST CE QU'UN HERBIER ? - HÉRITAGES EN PARTAGE

Share

Comments (0)

Post a comment

Commentaires récents