Intervention en comité du 28 janvier 2021 concernant la concentration de la transformation

Intervention en comité du 28 janvier 2021 concernant la concentration de la transformation

ce oui merci beaucoup monsieur le président merci aux témoins d’être avec nous aujourd’hui monsieur être ken je vais commencer avec vous on vous avait parlé de concentration de la transformation sans vouloir les remplacer mais plutôt les compléter peut-être brisé la transformation alimentaire au pays ont je pense que les éclosions dans certains centres de traitement aux mises en évidence aussi dans la dernière crise 2e concrètement le style vous aviez une ou deux recommandations très claires formulées au gouvernement une mesure précise à prendre pour vous aider à prendre de l’expansion en ce moment transformer davantage ou et dès l’apparition de nouveaux acteurs quelles seraient vos recommandations à la fabrication c’est le domaine éolien beaucoup de densité il ya des risques de contagion donc le goulot d’étranglement c’est la fabrication favre une combinaison de meilleure répartition une automatisation cela améliorerait beaucoup la capacité de production et la sécurité des travailleurs un exemple serait par exemple un an un secteur d’équarrissage on fait des coupures par le marché asiatique par exemple il y a beaucoup de domaines où on peut ajouter de la valeur à la main pourrait aider à d’un crédit d’impôt à l’automatisation quelque chose comme ça c’est là vous avez le besoin le plus principal de plus par l etat un crédit d’impôt pour l’automatisation ce serait bien mais ce sont surtout les fonds d’immobilisation de démarrage qui nous aiderait et une garantie si par exemple vous allez voir un client japonais il doit avoir un garde si d’approvisionnement ilife par exemple manitoba est un bel exemple regarder l’industrie du porc au canada c’est un véritable succès au japon et en asie et c’est à cause de cet engagement envers ces marchés pour de la haute qualité le japon dépense plus comme pourcentage de marché discrétionnaire sur l’alimentation que tout autre pays au monde alors nous on a bon on a réduit les tarifs pour le boeuf et cela a permis d exploration du canada mais on oublie juste un bureau pour car guy léger baisse à tokyo donc il faut mettre le canada au premier plan ou si le fonds d’urgence pour la transformation temps tout comme quoi il n’y avait pas eu de fonds d’al oui pour des investissements stratégiques je pense que vous identifiez aussi un besoin réel peut-être de relance minimale mais se font là je crois que oui et avec des délais réalistes bon il fallait que le projet soit terminé au 30 septembre tout ce qui est stratégique nécessite du temps surtout en période de pandémie donc ce n’était pas vraiment réaliste bon je ne me plains pas parce que c’est formidable bond et ses programmes mais je vous explique simplement les besoins de mon organisation et d’autres aussi d’avoir cette incubation d’installations de production parce que si ce n’est pas déjà construit c’est encore plus difficile maintenant les délais sont plus longs donc comme en rivalise avec d’autres pays lorsque j’ai un appel avec le japon moi je pars au chapeau des et on rivalise avec l’australie le briser les états unis pourquoi est-ce qu’on est meilleur et il faut vraiment déployer tous les efforts pour accroître notre productivité pour se soigner pas mal de keats qui au contraire façon constructive dans la question pour vous sur les normes la réciprocité des normes jugement nommé par des intervenants de différents milieux comme un inconvénient il ya des transformateurs de boeuf party games québec qui ont nommé la norme et ce pays donc pour l’encéphale est est ce que ce que vous avez vous entendre sur la laisse pas si énorme et que pensez vous de cette norme et l’eau est-elle encore nécessaire devrait-elle être revus rapidement x que c’est moi de quel nom vous voulez vous parler la norme usb pour la vache folle les producteurs ok oui d’accord c’est une norme de plus de 30 mois oui alors c’est certainement un enjeu de réglementation sur plusieurs marchés oui le canada a été beaucoup plus impacté que d’autres pays sur ce front là donc la déréglementation serait une bonne chose cet égard mais pour les normes ce qui est plus important c’est de faire croître le bétail elle les troupeaux de bétail ici au canada est de garder ce bétail au canada pourquoi est ce que on exporte parce que ce serait beaucoup mieux de le garder ici ça bénéficierait à tous les canadiens que j’ai plus tard rapide main monsieur serge aubin vous avez parlé de l’augmentation du pourcentage de travailleurs étrangers à 10% mais je crois comprendre que vous avez quand même de main d’oeuvre locale est ce que l’augmentation de 10% insuffisant on devrait pas aller à 20 pour ça je vous dirai ce que c’est suffisant ou devrait aller a peut-être 30 oui alors je crois que vous provincial nous aimerions peut-être atteindre les 40% en tout si les tendances se poursuivent comme c’est le cas depuis 4 à 6 ans merci monsieur seul film merci monsieur perrin
rn

Intervention en comité du 28 janvier 2021 concernant la concentration de la transformation

rn

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

treize + quinze =